Malvoyant
  • Version française
  • English version
  • Deutsche Version
  • Versione italiana
  • Nederlandse versie
  • Imprimer
  • Obtenir la version pdf de la page
  • Augmenter la taille des caractères
  • Diminuer la taille des caractères
  • Plan du site
  • Contact

Randonner en France


Le chemin

Le chemin en France prend quatre formes, mentionnées dans les fiches du guide d’étape.

  • Le sentier étroit proche de la nature
  • Le chemin plus large, carrossable mais non-goudronné
  • La route goudronnée
  • Le trottoir et voies vertes, les traversées des villes font partie du tracé

Le pourcentage de routes goudronnées du tronçon français reste globalement inférieur à 30%, exception faite des zones urbaines.
Il est important de mentionner que contrairement à d’autres pays, les sentiers traversent principalement des propriétés privées. Presque 75% de la forêt française est privée.
Ces propriétaires ont souvent signé une convention avec les différents départements permettant d’encadrer l’utilisation et les responsabilités quant au passage des randonneurs sur ces sentiers. L’ensemble de ces conventions constitue le Plan Départemental d’Itinéraires Pédestres et de Randonnée PDIPR.
Par ailleurs la Fédération Nationale de Randonnée FFR, avec un échelon régional et départemental assure l’homologation des sentiers (GR®, GR® de pays ou PR®), édite des topoguides et forme les bénévoles quant à l’entretien des sentiers. Hormis cette implication bénévole, les sentiers sont aussi entretenus par des associations d’insertion pour le compte des Communautés de communes et des Départements.


Logo de balisage sans texte
Logo de balisage
sans texte

Le balisage

Le long de l'itinéraire français le logo « Sur les pas des Huguenots » est présent sur différents supports.
Dans la Drôme sur les lames jaunes des poteaux directionnels ronds. En Isère, en Savoie et en Haute Savoie les descriptifs d'étapes et les panneaux logotisés avec QR-code renvoient sur les destinations des lames jaunes directionnelles. «Sur les pas des Huguenots » suivre la direction xxxx ».
Les étapes se situant dans les Parcs Naturels Régionaux ont un balisage similaire mais les poteaux carrés intègrent les plaquettes de balisage. Attention l'arrière du poteau cache parfois des indications importantes.
Les plaquettes comme les lames directionnelles mentionnent : la destination, la durée de marche moyenne, et souvent la distance.
L'itinéraire n'utilisant que des sentiers existants, entre les poteaux directionnels vous rencontrerez le balisage standardisé de la Fédération française de randonnée FFR : rectangles rouge et blanc (GR®), rectangles rouge et jaune (GR® de pays) ou rectangle jaune (PR® : petite randonnée). (voir aussi rubrique Recommandations)
Il est important de spécifier qu'une croix dans les couleurs du sentier interdit le passage contrairement à certaines pratiques dans d'autres pays. En Allemagne par ex. le balisage hors zones urbaines se pratique au pochoir et les croix numérotées indiquent la direction à suivre.

Balisage
cliquez pour agrandir l'image Balisage

Le tracé

Les spécificités du tracé dans chaque pays nous éclairent sur le fondement historique de ce sentier.
En France le cheminement est celui de l'exil. Le tracé est donc primordialement guidé par les reliefs (la constitution des groupes et familles ne permettant pas de grands exploits physiques). En second lieu intervient la présence des réseaux d'accueil indispensable à l'organisation de l'exil. Le troisième critère et non pas le moindre consiste en l'idée simple que malgré les deux premières préconisations, le chemin le plus court entre deux points est la ligne droite.
Le tracé retenu en France tient compte de ces approches et intègre l'idée que d'autres cheminements se greffent à plusieurs endroits sur cet axe dominant. La fréquence des variantes s'explique par cette approche historique.

Ainsi, on retrouve en France, trois niveaux du tracé :

  • Le tracé principal dans les différents pays est la colonne vertébrale du sentier international validé par les instances internationales en 2008 sur proposition des historiens nationaux. Le tronçon français compte 29 étapes et environ 360 km.
  • Les variantes sont des propositions de cheminements alternatifs, validé par les instances nationales. En France, la seule variante du tracé pédestre se situe sur l'étape entre La Chaudière et Die, et propose un passage par Pontaix.
  • Les boucles locales constituent le troisième niveau du tracé. Dans différents territoires le long du tracé, les partenaires locaux organisent des boucles locales pour favorises la découverte du patrimoine local. Ces propositions sont validées par les instances locales dans le respect de la charte du projet.

Monnaie : euro.
Langue parlée sur le tracé : français.

Liens utiles


Retour haut de page