Versione per i deboli di vista
  • Version française
  • English version
  • Deutsche Version
  • Versione italiana
  • Nederlandse versie
  • Stampa
  • Scarica la versione PDF
  • Aumenta l'altezza delle lettere
  • Diminuisci l'altezza delle lettere
  • Mappa del sito
  •  Contatti

Storia di cooperazione


Les prémices (1997 et 2005)

Dans le cadre du Programme Européen LEADER, la coopération transnationale comme un objectif essentiel dans le développement des zones rurales.

Dès 1997, le Groupe d'Action Local de la région Burgwald (All.), établi des contacts avec les "pays" de provenance des Huguenots dans le Sud de la France. Ces régions d‘où 300 ans plus tôt, sur fond d‘intolérance religieuse, les Huguenots partaient pour l‘exil et s‘implantaient dans plusieurs régions allemandes, dont le Burgwald.

Ces premiers contacts ont engendré un partenariat dynamique entre le Burgwald dans la Hesse et le Diois et le Val de Drôme dans la Drôme.
Plusieurs projets ont vu le jour : circuits « rando » et "vélo" autour de la thématique Huguenots, réseau de produits locaux, production d‘une pièce de théâtre, l‘édition de documents d‘information et la réalisation de panneaux d‘information dans les villages "Huguenots" en Allemagne.


 
L‘idée d‘un cheminement européen de grande randonnée "Sur les Pas des Huguenots" entre le Dauphiné (France) et Bad Karlshafen (Hesse) apparaît pour la première fois en 2003. Rapidement cinq Groupes d‘Action Local (GAL) LEADER+ en Hesse (Allemagne) (Burgwald, Kassel - Land, Kellerwald - Edersee, Lahn-Dill-Bergland et Odenwald) et deux Groupes d‘Action Local français, " Calades et Senteurs" et "Pays Diois" participent aux travaux préparatoires de ce projet d'envergure. Ainsi, entre décembre 2004 et décembre 2005, quatre rencontres internationales ont permis de définir les objectifs communs, les stratégies, l‘organisation et le plan de financement. Simultanément, les premières rencontres entre partenaires nationaux ont eu lieu en France et en Allemagne.

La phase de conception du projet (2006 et 2008)

Au niveau international cette première phase de coopération a permis la réalisation de la charte graphique ainsi que de l'étude marketing.
Au niveau national, ce sont les études historiques et de faisabilité touristique du projet et la mobilisation des partenaires qui ont été dominant.
Les résultats de ces actions sont une communication lisible et une identité visuelle identique dans les pays partenaires ainsi que des préconisations clairement formulées pour la mise en œuvre de la stratégie marketing. Des pistes sur la structuration future du projet ont également été proposées.


Parmi les préconisations des études : le développement de zones de découvertes (pour les territoires à forte densité patrimoniale thématique qui proposent des actions régulières), et l'évolution progressive vers l'obtention du label « Itinéraire Culturel européen ».


La phase de réalisation du projet (2009 et 2011)


La réflexion menée avec les partenaires du projet à permis de redéfinir les actions prioritaires et de signer un nouvel accord de partenariat fin 2009.

Le cadre de mise en œuvre du projet, commun aux partenaires, a été précisé (notamment les déclinaisons nationales de la charte de valeurs).
Des structures nationales ont été créées pour le projet : l'association nationale allemande "Sentier Huguenot et Vaudois" en juin 2009, la Fondation suisse Via en mai 2010, l'association nationale « Sur les pas des Huguenots » en France en avril 2011.

La concrétisation du sentier et son aménagement passe par :

  • la vérification des tracés et coordonnées GPS sur site, le balisage progressif, la réalisation de road book étapes par étapes,…
  • la mise en œuvre d'actions de marketing : publication d'une carte internationale, mise en ligne d'un site internet donnant accès à l'information sur chaque étape, éditions de topoguides, formation des prestataires, conception d'évènements, de rencontres ou de manifestations culturelles liés au projet.
  • la création de « zones de découverte » par le développement d'actions locales dans différents territoires.
  • La mobilisation des partenaires le long du tracé, notamment par la mise en œuvre de plusieurs événements médiatiques en France, en Suisse et en Allemagne.