Malvoyant
  • Version française
  • English version
  • Deutsche Version
  • Versione italiana
  • Nederlandse versie
  • Imprimer
  • Obtenir la version pdf de la page
  • Augmenter la taille des caractères
  • Diminuer la taille des caractères
  • Plan du site
  • Contact

Carnet de voyage


Jean-Marie

Jean-Marie


Posté le 28/09/2016

Le 1er mai 2016 je partais du Poët-Laval seul pour rejoindre Bad Karlshafen le 26 juin 2016. Ce qui fait +ou- 1600 km en 2 mois.

Je vous transmets un extrait de mon carnet de route: "le chemin des Huguenots, la trilogie du pèlerin"
" Partir seul pendant des mois sur de si longs chemins par tous les temps, aller vers l'inconnu, rencontrer des gens est un rendez vous que je ne louperai pour rien au monde. Jusqu'à quand ? Dieu seul le sait ! Le chemin des huguenots s'est présenté à moi et je l'ai aimé aussitôt. Je l'ai détesté parfois..."
" Ce chemin m'aura au moins appris l'humilité. Je partais avec une certaine assurance. Oui j'ai fait Compostelle, j'ai fait Rome et alors! Que pouvait-il m'arriver? Johannes m'avait pourtant averti. Ce n'est pas un chemin de pèlerinage, c'est un chemin d'exil, un chemin de souffrance. Mais c'est aussi un chemin de courage et d'espoir. J'ai vraiment ressenti, dans la première partie du chemin en France, cette dureté, cette souffrance jusqu'à l'extrême. Dans la deuxième partie, c'est le regard des autres, l'incompréhension à cause de la langue mais j'ai aussi ressenti de la bienveillance, de la gentillesse et du respect. Se replonger dans notre histoire en parcourant ce chemin c'est quelque chose de vraiment particulier..."


Anne et Michel

Anne et Michel


Posté le 31/08/2016

Anne et Michel Degrand-Guillaud, le Président de l'Association nationale Sur les pas des Huguenots, ont parcouru en couple le sentier depuis Le Poët Laval à Genève du 1er au 26 juin 2016. Suit le lien vers le blog de leur périple.
Pour visiter le blog de leur périple CLIQUEZ ICI.


Récit de Richard

Récit de Richard


Posté le 25/08/2016

Avec mes meilleures salutations et toutes mes félicitations pour le fléchage du chemin. Vraiment sympathique le petit bonhomme bleu et son chapeau, rassurant sur ce trajet qui sinue parfois loin des humains, que du bonheur, avec tout de même des rencontres humaines fort gratifiantes et enrichissantes, ouf, ça existe encore.
LIRE LA SUITE ICI.


VARIANTE VÉLO - Récit par Gérard Dangles

VARIANTE VÉLO - Récit par Gérard Dangles


Posté le 25/03/2016

Suite à la collaboration avec les clubs cyclotouristes "Les Déjantés de Mens en Trièves" (38) et le club de Saillans (26), nous sommes en mesure de vous présenter ici le parcours de la variante Sur les pas des Huguenots "à vélo". 

Gérard Dangles du Club de Mens vous propose ICI un récit de ce parcours.

TÉLÉCHARGEZ ICI LES TOPO-FICHES DE CE PARCOURS ! 


Nicole

Nicole


Posté le 27/06/2015

Bonjour et compliments pour tout ce que vous avez fait et que vous continuez à faire pour que nous ayons tous du plaisir à fréquenter ce sentier.
Avec des amis du CAF de Romans, nous avons commencé le Sentier des Huguenots à Poët Laval le lundi 1er juin jusque Die où nous avons repris le bus.
Tout d'abord, un grand merci pour avoir accepté d'ouvrir le musée 1h plus tôt. Les explications que nous avons eues et ce que nous avons pu voir dans votre petit musée étaient une belle "mise dans l'ambiance". Cela a été un plus dans notre petit voyage.

 

Les hébergements dont nous avons profité méritent d'être félicités :

  • Bourdeaux avec son gîte spacieux, l'accueil des hôtes et la connaissance des sentiers du propriétaire, les tables et les chaises sous le tilleul, la terrasse...
  • Rimon, l'accueil très chaleureux de Fanette, sa cuisine recherchée et typique.
  • l'Arche des 3 Becs. Là, d'accord, c'est le luxe ! L'endroit est paradisiaque mais cela n'empêche pas également un excellent accueil et une excellente cuisine très recherchée.

Nous n'avons rencontré que deux couples durant les 5 jours d'itinérant. En revanche, j'ai été très surprise que certaines personnes s'engagent sur ce Sentier avec seulement vos fiches (même si je reconnais qu'elles sont très bien faites) et pire, sans pharmacie alors qu'on fait de très nombreux kilomètres "sans âme qui vive". Pour la petite anecdote concernant les fiches, quand nous sommes arrivés à l'Office de Tourisme de Bourdeaux, nous avons mentionné : « le balisage, très bien ». Et juste après nous, un couple qui n'avait que les fiches, a dit : « le balisage, pas bon »…

Pour notre part, nous connaissions déjà plusieurs parties de ce Sentier mais l'itinérant donne un "plus" à la randonnée et nous sommes passés par des endroits que nous n'aurions pas choisis pour une randonnée à la journée parce que trop de piste mais tellement beaux pourtant. Je pense tout particulièrement à la piste après Rimon, au petit matin avec des vues magnifiques !

En juillet, mon mari et moi irons en faire une toute petite partie après Grenoble (plateau de Saint Pancrasse, Saint Bernard).

Et en octobre, nous serons à nouveau un groupe de cafistes pour effectuer Die/La Richardière (remplaçant le Percy; j'ai choisi cette étape pour arriver sous le Mont Aiguille et terminer en beauté avant de reprendre le bus ou le train à Clelles).

Encore merci pour votre travail ! Bien cordialement.
Nicole 


Annie et Olivier

Annie et Olivier


Posté le 11/11/2014

 
Nous décidons de participer à l’AG 2014 de l’association « Sur les Pas des Huguenots » tenue à Motz en Savoie le 13 juin. Nous y partons en co-voiturage.

Nous profitons de cette venue pour préparer notre randonnée d’août dont l’objectif est de conclure la partie française du « Sentier » entre Grenoble et Genève. Accueillis au pied du Massif de La Chartreuse chez une amie rencontrée sur le chemin en 2013, avec elle et son fils nous explorons les étapes de leur environnement au Col de Marcieu.

LIRE LA SUITE DU RÉCIT ICI


Jochen Sicars

Jochen Sicars


Posté le 01/11/2014

Sur les pas des Huguenots dans la Chartreuse 

Apparemment, la randonnée sur le Sentier des Huguenots comporte des risques de dépendance. Après avoir réussi à échapper à l’alcool, aux cigarettes et autres substances addictives, je suis devenu complètement « accro » à la randonnée depuis bientôt quatre ans.

LIRE LE BLOG ENTIER DE JOCHEN ICI.


Jochen Sicars III

Jochen Sicars III


Posté le 15/09/2013

2013 – Sur le sentier des Huguenots dans l’Isère – au-delà du Col de Menée

Après le plaisir accru éprouvé l’année dernière lorsque nous avons enfilé nos galoches de randonneur pour prendre à deux le sentier des Huguenots, l'attente de la suite en 2013 a été encore plus difficile. Demandée dès janvier, la proposition de circuit s’est fait attendre tout de même jusqu’en mai parce que SAFRANtours n’avait pas encore fait de reconnaissance d’itinéraire au-delà du Col de Menée.

Ajouté à cela un hiver long et rude, qui avait rendu impraticable bon nombre de chemins. C’était peut-être bien ainsi, car pour me rapprocher de ce sentier, j’avais entre-temps déménagé du Var dans la Drôme, et déménagement et installation dans la nouvelle maison de Dieulefit m’avaient coûté non seulement des forces, mais fait perdre aussi quelque six kilos, sans compter la suppression de la randonnée pendant cette période.
Il était donc grand temps de s’y préparer. Mon ami Rainer et moi avions prévu de poursuivre la route empruntée jusque-là et d’aller du Col de Menée à Laffrey, à l’extrémité du lac homonyme, dans le département de l’Isère. Enfin le 11 juin arriva. Rainer était venu de Suisse trois jours auparavant et on pouvait y aller.

 

Lire la suite du périple de Jochen Sicars sur son blog : 


WIM J. ERADUS

WIM J. ERADUS


Posté le 24/12/2012

In de voetsporen van een geloofsvluchteling
Wim J. Eradus
 
Een wandelweg van 1800 kilometer die vier landen doorkruist. Het is de nieuwe Europese cultuurwandelweg door Duitsland, Zwitserland, Frankrijk en Italië, langs de vluchtsporen van de hugenoten en waldenzen.
 
Donderdagavond, 24 juni 2010. Het dorpsplein voor het witte kerkje loopt vol. Vrouwen arriveren in klederdracht, met karakteristieke witte hoofdkapjes. Langs de kant zitten kinderen hoopvol te wachten op wat er gaat gebeuren. Als ook de predikant in lang ambtsgewaad en de burgemeester in vrijetijdskleding zijn aangekomen, begint Frau Lautenschläger haar toespraak.
De waldenzengemeenschap van Rohrbach en Wembach-Hahn, even ten oosten van het Duitse Darmstadt, is feestelijk bijeen. En wel om diverse redenen. Elk jaar herdenkt zij op 24 juni dat landgraaf Ernst Ludwig von Hessen-Darmstadt op die dag in 1699 de akte ondertekende waarin de 48 gevluchte waldenzenfamilies toestemming kregen om zich hier te vestigen. Dat gebeurde midden in het bos, in de ”Waldenser-Schutzhütte”. Vanavond krijgt deze bijeenkomst een extra tintje, omdat ook een lokaal traject van de Internationale Hugenoten- en Waldenzenweg in gebruik wordt genomen.
Na een korte wandeltocht over het kersverse pad, gemarkeerd met een blauwe bal en daaronder een groene golf, arriveren de nazaten bij de historische waldenzenhut. Christoph Lubotta, de waldenzenpredikant, houdt zoals gebruikelijk bij deze gelegenheid een korte kerkdienst. Deze staat in het teken van de nieuwe wandelweg. „Een mooie gedachte is dat wegen verbinden. Ook het onderweg zijn neemt in de Bijbel een belangrijke plaats in. Denk aan Abraham, aan Mozes, maar ook aan Paulus op zijn zendingsreizen. Hun wegen werden uitvoerig beschreven, waren belangrijk. Het volk Israël vond tijdens de moeizame exodus door de woestijn zijn ware identiteit.”
Met deze woorden legt hij gelijk de link naar hun gemeenschappelijke afkomst. „Ons voorgeslacht uit Piemont werd wreed vervolgd om het geloof. Velen werden koelbloedig vermoord, anderen vluchtten te voet en op muilezels via geheime wegen dwars door de Alpen om het veilige Zwitserland te bereiken. Uiteindelijk werden zij in verschillende protestantse Duitse rijkjes opgenomen.”
Het idee van een internationale hugenoten- en waldenzenwandelweg ontstond door contacten tussen de Hessische stad Frankenau en het Franse plaatsje Die, in het departement Drôme. Het zijn partnersteden omdat Louisendorf, nu een deelgemeente van Frankenau, oorspronkelijk werd gesticht voor de gevluchte hugenoten uit Die... 
KLIK HIER om deze bijdrage verder te lezen !


Le blog de Lydie

Le blog de Lydie


Posté le 15/11/2012

 
6 jours…
6 jours de marche sur « Les pas des Huguenots » en compagnie d’un des 4 ânes de A Fleur d’Âne, Jacquot, de Dieulefit à Châtillon en Diois (Drôme), du Dimanche 4 au Vendredi 9 novembre 2012.
Dimanche 4 novembre : l’âne est bâté, l’ânière est prête, le chemin nous attend.
ICI le lien vers le blog de Lydie et son carnet de voyage.


Suzanne et Mario

Suzanne et Mario


Posté le 25/10/2012

 Ce projet a déclenché notre curiosité car nous savions que les ancêtres de Suzanne étaient des huguenots réfugiés en Allemagne.  Par la suite, ils se sont retrouvés en Angleterre avant d'immigrer dans ce qui est aujourd'hui l'État de New York. Étant loyaux à la couronne britannique qui les avait recueillis, ils ont fini par venir s'installer dans le Haut-Canada suite à la révolution américaine...
Leur récit de voyage est à TÉLÉCHARGER ICI.


Jochen Sicars

Jochen Sicars


Posté le 14/07/2012

Une année peut être terriblement longue quand on est contraint d’attendre quelque chose. Dans mon cas, c’était la suite de ma randonnée sur les pas des Huguenots, un sentier que j’avais découvert l’an dernier et qui m’avait donné envie d’en faire plus.  ICI le lien vers le BLOG de ce périple.  

Ein Jahr kann schrecklich lang sein, wenn man auf etwas warten muss. In diesem Falle war das die Anschlusswanderung auf dem Hugenotten- und Waldenserpfad, den ich im vergangenen Jahr entdeckt hatte und der Lust auf mehr machte. HIER ein Hyperlink zum BLOG dieser Wanderung (Erste Teil auf französisch, zweiter Teil auf deutsch).


Barbara

Barbara


Posté le 27/12/2011

«C'est la rencontre de deux femmes, Pascaline et moi-même, avec chacune notre âne et un sentier d'exil qui pourrait un jour devenir le sentier de la rencontre et de la tolérance.

L’idée était simple, parcourir en un mois, entre le 1er et le 31 octobre 2010, la partie française du sentier « Sur les pas des Huguenots » jusqu’au Musée international de la Réforme à Genève en partant du Musée du Protestantisme Dauphinois de Poët-Laval dans la Drôme.

A chaque étape, des élus locaux, des élèves des écoles, des randonneurs, des sympathisants, des partenaires du projet, des associations et tous ceux et celles qui se reconnaissaient dans les valeurs de tolérance et d’ouverture sur le monde, ont rejoint le cortège pour symboliquement accompagner notre initiative.»

Barbara Hunziker - Le Poet Celard Drôme

Ce périple a été réalisé en octobre 2010, le carnet de voyage qui a été édité en décembre 2011 est à TELECHARGER ICI
 
PDF-Datei Blog Barbara Hunziker auf Deutsch HIER UNTERLADEN.


Jochen Sicars

Jochen Sicars


Posté le 10/12/2011

Une semaine sur les pas des Huguenots

"Tout a commencé lorsque j’ai écrit deux articles sur ce sujet pour le portail Internet franco-allemand EspritAzur. Au fur et à mesure que je lisais des choses sur ce chemin de grande randonnée riche d’histoire, l’eau m’en venait à la bouche. Sur plus de 1600 km il relie les stations qui ont marqué l’exil des protestants français après la révocation de l’Édit de Nantes par Louis XIV en 1685, entre Le Poët-Laval dans la Drôme et Bad Karlshafen en Allemagne".

http://unesemainesurlespasdeshuguenots.blogspot.com/2011/12/sur-les-pas-des-huguenots-dans-la-drome.html

 

 

Seit ca. 15 Jahren hier im Süden Frankreichs ansässig, verfolge ich auf der Webseite des Hugenotten-Waldenserpfades seit etwa zwei Jahren das Entstehen dieses interessanten Themen-Fernwegs und habe bereits zweimal im deutsch-französischen Internetportal EspritAzur dazu berichtet. Angeregt durch die Beschäftigung mit diesem Thema, habe ich im Frühsommer dieses Jahres die ersten fünf Etappen Sur les Pas des Huguenots von Le Poët-Laval bis Aurel (nahe Die) unter die Wanderschuhe genommen und war begeistert sowohl von der geschichtlichen wie von der landschaftlichen Vielfalt dieses Weges...

 

http://unesemainesurlespasdeshuguenots.blogspot.fr/2011/12/eine-woche-auf-dem-spuren.html